Une start-up à la double nationalité

Oyst a été présentée de manière officielle à Paris, durant le salon du e-commerce.

Le fonctionnement du paiement en un clic

L'intégralité des renseignements concernant l’acheteur est stockée au préalable par la solution e-commerce fournie par Oyst.

L’internaute voit son e-wallet créé automatiquement sur un site internet dès le moment où il effectue son premier achat. Cette solution révolutionnaire mise en place par la start-up marche sur tous les formats de publicité et avec tous les sites de commerce électronique. Oyst achète, pour le compte de commerces électroniques, des espaces publicitaires sur le net. Les utilisateurs d’Oyst sont reconnus en toute sécurité, grâce à des techniques comme la biométrie. La start-up s'appuie sur un constat : le processus d’achat sur internet s'avère le plus souvent contraignant. Grâce à cette société, on peut dire adieu aux ouvertures de comptes, aux longs formulaires et à la transmission de son numéro de carte bleue. Simplement en sélectionnant le bouton Oyst accompagnant le produit choisi, l'achat est fait et une fenêtre de validation s’affiche. Un porte-monnaie électronique avec à l'intérieur toutes les informations de l’internaute est créé par la start-up Oyst sur le site de la boutique en ligne, qui peut ainsi assurer la livraison. La start-up propose aux sites e-commerce des ventes réalisées et non de simples clics, ce qui leur rapporte des achats sans courir un seul risque. Les vendeurs n'avancent pas le moindre centime, la rémunération d’Oyst se fait grâce aux commissions générées sur les ventes. Oyst cherche à rendre le e-commerce plus compétitif en réduisant à son plus strict nécessaire le nombre d'étapes au sein de la chaîne d'achat. Une trentaine de collaborateurs font partie, avec ses deux créateurs, de la société. Après son parcours au sein de HEC Paris et de Telecom Paris Tech, Quentin Vigneau a lancé sa toute première société en 2015, avant de fonder Oyst.

Oyst, une entreprise audacieuse

Oyst entend simplifier l’expérience utilisateur dans son ensemble. D'après les dirigeants, les jeunes consommateurs sont parfaitement prêts à choisir une technologie telle que le paiement en un clic. D'ici quelques mois, la start-up créera un algorithme capable de prévoir les goûts de l'acheteur, en réservant certaines choses. Pour Oyst, le règlement en un clic n’est que le début.

La société est, à l'image des diverses start-ups internationales créées par Julien Foussard, réellement innovante.

C'est un fonds d'investissement londonien qui a totalement financé la société Oyst.

Dans la capitale, entre salle réservée aux massages, sauna, jeux vidéo et salon pour dormir, la société espère réellement réussir en attirant les professionnels les plus compétents.